Si mes calculs sont exacts...

Le Grenier de la télé a reçu plus de 781'000 visiteurs depuis sa création !

***
Dernière mise à jour : le 08/03/2017

Est-Ce Dans Le Grenier ?

Le Grenier sur Facebook

Le Grenier de la télé déploie ses belles poutres jusque sur Facebook ! Venez nous y retrouver, en cliquant sur l’image ci-dessus.

Récré A2 TV par Thomas

Le Grenier de la télé, un arc-en-ciel de souvenirs

1 Rue Sésame Sesame Street Absolutely Fabulous L’Académie des ninjas さすがの猿飛  Acilion et sa bande Aglaé et Sidonie Albator 宇宙海賊 キャプテン ハーロック わが青春のアルカディア Alf Alice au Pays des merveilles ふしぎの国のアリス Amuse 3 Animaniacs Arnold et Willy Diff'rent Strokes Astro le petit robot 新鉄腕アトム Atomas la fourmi atomique The Atom'Ant Show Les Aventures d'une Souris sur Mars Die Abenteuer der Maus auf dem Mars Les Aventures de Claire et Tipoune おはよ!スパンク Les Aventures de Tintin d'après Hergé Les Aventures de Winnie l'Ourson Welcome to Pooh Corner Babar le petit éléphant Bajou The Buford Files Balour et Balu Undercover elephant Balthazar Le Mille-Pattes La Bande à Bédé La Bande à Picsou Duck Tales Barbapapa La Bataille des Planètes Battle of Planets 科学忍者隊ガッチャマン Battlestar Galactica Benny Hill Bibifoc Bioman 超電子バイオマン Les Bisounours The Care bears Blackstar Bomber X X ボンバー Bouba シートン動物記 くまの子ジャッキー Bucky & Pepito Buzzard et Vermisso Blast off Buzzard Cagney & Lacey Calimero カリメロ Candy キャンディ・キャンディ Capitaine Caverne Captain Caveman and The Teen Angels Capitaine Flam キャプテンフューチャー Caroline ひみつのアッコちゃん Cat’s Eye キャッツ・アイ Cathy la petite fermière 牧場の少女カトリ Chapeau melon et bottes de cuir The Avengers Chapi Chapo Les Chevaliers du Zodiaque 聖闘士星矢 Clémentine Club Dorothée Cobra スペースコブラ Cocoshaker Code Quantum Colargol Le Collège fou fou fou ハイスクール 奇面組 Columbo Contes du folklore japonais 影絵むかし話 Cosmocats Thundercats Cosmos 1999 Côte Ouest Knots Landing Creamy merveilleuse Creamy 魔法の天使クリィミーマミ Cro et Bronto Le Croc-note show La Croisière s’amuse The Love Boat Les Croque-monstres The Groovie Goolies Croque Vacances Cynthia ou le rythme de la vie 光の伝説 Dallas Dame Boucleline et les Minicouettes Lady LovelyLocks and the Pixietails Dans les Alpes avec Annette アルプス物語わたしのアンネット Dare Dare Motus Danger Mouse Ding Dang Dong Shake Rattle and Roll Docteur Snuggles Doctor Who Dr. Slump Dr.スランプ アラレちゃん Dragon Ball ドラゴンボール Dynastie Embrasse-moi Lucile 愛してナイト Emi Magique 魔法のスター マジカルエミ Les Entrechats Heathcliff And The Catillac Cats Les Envahisseurs The Invaders Ernest et Bart Bert & Ernie Une Famille Ours au Far-West The Hillbilly Bears Le Fantôme de l’espace Space Ghost Flo et les Robinson Suisses 家族ロビンソン漂流記 ふしぎな島の フローネ Les Fous du volant Wacky Races Fraggle Rock Fringe Galaxy Express 銀河鉄道999 Georgie レディジョージイ Gigi 魔法のプリンセス ミンキーモモ Golden Girls Goldorak UFOロボ グレンダイザー Gwendoline レディレディ ハロー!レディリン Heckle & Jeckle Heidi アルプスの少女ハイジ L'Homme de l'Atlantide Man from Atlantis L'Homme qui valait trois milliards The Six Million dollar man Hong Kong Fou Fou Hong Kong Phooey How I met your Mother Il était une fois l’Homme L’Île aux Enfants Inspecteur Gadget Jane de la jungle Jayce et les conquérants de la lumière Jeanne et Serge アタッカーYOU Jem et les Hologrammes Jeu set et match エースをねらえ Johan & Pirlouit Juliette je t’aime めぞん一刻 Karine l’aventure du Nouveau Monde 南の虹のルーシー Kum Kum わんぱく大昔クムクム Kwicky Koala Lady Oscar ベルサイユのばら Lamu うる星やつら Laura ou la passion du théâtre ガラスの仮面 Lolek & Bolek Lost Madame est servie Who's the boss Madame Pepperpote スプーンおばさん La Maison de Toutou Les Maîtres de l’Univers Malicieuse Kiki エスパー魔美 Le Manège enchanté Mantalo Jabberjaw Ma Sorcière bien aimée Bewitched Matt et Jenny Max et compagnie きまぐれ オレンジ☆ロード Maya l’abeille みつばちマーヤの冒険 Mer-cre-dis-moi-tout Méthanie Mightor Les Minipouss The Littles Minus et Cortex Pinky and the Brain Mister Magoo Momo et Ursule The Grape Ape Mr. Bean Mr. Merlin Le Monde enchanté de Lalabel 魔法少女ララベル Les Mondes engloutis Muppet Babies Le Muppet Show Les Mystérieuses cités d’or 太陽の子 エステバン Nicky Larson シティーハンター Nils Holgersson Une Nounou d’enfer The Nanny Olive et Tom キャプテン翼 Ordy les grandes découvertes ミームいろいろ夢の旅 Pac-Man Papa Longues Jambes 私のあしながおじさん Paddington Palace Le Pays de l’arc-en-ciel Rainbow Brite and the Star Stealer La Petite Maison dans la prairie Little House on the prairie La Petite Olympe et les dieux おちゃ女神物語 Plume d’Elan Pour l’Amour du risque Hart to Hart Princesse Sarah 小公女セーラ Le Prisonnier The Prisoner Punky Brewster Les Quatre Fantastiques Les Quatre Filles du Docteur March 愛の若草物語 La Quatrième dimension The Twilight Zone Les Quat’z’amis Récré A2 Rémi 立体アニメ 家なき子 Ricky ou la belle vie Silver Spoons Arthur and the Square Knights of the Round Table Sailor Moon 美少女戦士 セーラームーン Sandy Jonquille ハロー!サンディベル Sans-Secret l’écureuil agent secret Secret Squirrel Satanas et Diabolo Les Schtroumpfs The Smurfs Scoubidou Scooby-Doo where are you She-Ra Le Sourire du Dragon Dungeons and Dragons Sous le signe des Mousquetaires アニメ三銃士 Spectreman スペクトルマン Spider-Man Sport Billy SuperTed Susy aux fleurs magiques 魔法のアイドル パステルユミ Les Simpson Starsky & Hutch Star Trek Super Jaimie The Bionic Woman Téléchat Théo ou la batte de la victoire タッチ Temps X Tofffsy Tom Sawyer トム・ソーヤーの冒険 Le Tour du monde de Lydie 花の子ルンルン Les Trois Mousquetaires ワンワン三銃士 La Tulipe Noire ラ・セーヌの星 Twin Peaks V Ulysse 31 宇宙伝説ユリシーズ 31 Vanessa et la magie des rêves 魔法の妖精 ペルシャ Vas-y Julie は~いステップジュン Vic le Viking La Vie des Botes Une Vie nouvelle 陽あたり良好 La Vie secrète de Waldo Kitty Le Village dans les nuages Les Visiteurs du mercredi Les Visiteurs de Noël Wally Gator Wonder Woman X-Files X-Or 宇宙刑事ギャバン Zappe Zappeur Zeltron Zorro

24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 08:48

bsg-logo.jpgForcément, tôt ou tard, il fallait que je vous ponde un article sur ce qui est peut-être (sûrement) ma série télévisée préférée : Battlestar Galactica.

Attention ! Je ne parle pas de cette pâle copie de Star Wars datant de 1978, que nous avons pu découvrir dans Temps X, mais de son remake lancé en 2003. En fait de remake, le seul point commun de cette sublime épopée avec la série kitsch des seventies, c’est le titre et les noms des personnages !

Je tiens à rassurer d’emblée ceux qui ne connaissent pas BSG (c’est comme ça qu’on dit en abrégé) et qui pourraient avoir envie de découvrir ce feuilleton : cet article ne contient aucun spoiler.

 

Un Synopsis qui cache son jeu

Quatre décennies se sont écoulées depuis la fin de la guerre contre les Cylons, des créatures cybernétiques inventées par les humains, qui se sont rebellés contre leurs maîtres. Mais, voilà que la paix touche à sa fin : les Cylons, qui avaient signé l’armistice et étaient partis s’installer à l’autre bout de la galaxie, reviennent et détruisent les douze colonies humaines, dont Caprica, la planète sur laquelle on leur a donné vie. Seule une flotte d’environ 50.000 âmes échappe à l’Apocalypse. A sa tête, Laura Roslin, ministre de l’Education qui se retrouve d’office nommée Présidente des douze colonies de Kobol, et William Adama, commandant du vaisseau de guerre Battlestar Galactica. Ils vont devoir échapper aux Cylons et trouver une planète d’accueil... la Terre ?

http://grenierdelatv.free.fr/bsginvasion.jpg

Ah ! on n'est pas fier quand les Cylons débarquent, hein ! A gauche : William Adama (Edward James Olmos) et Laura Roslin.

Au premier abord, rien de bien original. Je dois même vous faire l’aveu que si l'on ne m’avait pas offert les DVD, je ne me serais jamais laissé tenter par une histoire apparemment si peu prometteuse ! Oui, mais voilà : les deux créateurs de la série, les Américains Ronald D. Moore et David Eick, ont caché, derrière cette apparente banalité, des sujets fascinants et des rebondissements à la chaîne. Ils prennent un malin plaisir à entraîner le téléspectateur là où il ne s’y attend pas.

bsg-apollo.jpgC'est pas parce que c'est la fin du monde qu'on n'a pas le droit d'être sexy ! Lee Adama, nom de code Apollo (Jamie Bamber).

Les batailles de vaisseaux spatiaux, les explosions et les atterrissages forcés se déroulent sur un fond politique, philosophique et ésotérique. Chaque épisode nous invite à nous poser des questions fondamentales et jubilatoires : Qu’est-ce qui définit un être vivant ? Ses organes, sa pensée ou sa capacité à éprouver des sentiments ? Quelle est la place de l’humanité dans l’Univers ? Un despotisme éclairé est-il préférable à une démocratie aveugle ? Dieu peut-il exister ? Si oui, est-il unique ou plusieurs ? L'évolution humaine est-elle cyclique ou linéaire ? etc. Je vous assure que les éléments de réponses, ou du moins les pistes de réflexion, apportés par la série, situent définitivement celle-ci en dehors du champ politiquement correct, et vous laisseront songeur !

 

Des Personnages attachants et des acteurs éblouissants

Les scénarios, aussi excellents soient-ils, ne seraient rien sans un casting réussi. Et celui de BSG l’est en tous points. Aucun personnage n’est manichéen, chacun est aussi réaliste que la réalisation caméra à l’épaule, qui donne à BSG ce petit côté « documentaire », soutenue par les décors de la survie (des vaisseaux branlants et rouillés) si éloignés des environnements clairs et aseptisés de Star Trek. Chaque personnage nous fait tantôt pleurer, tantôt rire, attise notre compassion ou notre colère, excite notre sensualité avant de nous sembler repoussant. Aucun des 50.000 survivants n’est définitivement étiqueté.

http://grenierdelatv.free.fr/bsgcene.jpg

La Cène façon BSG. Dans le rôle du Christ... un ange ou un Cylon (l'envoûtante Tricia Helfer) ?

Quant aux acteurs qui les incarnent, ils sont si convaincants qu’on oublie sans cesse qu’ils ne sont « que » des acteurs. C’est exceptionnel dans une série télé : aucun comédien ne joue mal ! On retiendra, notamment, Mary McDonnell, alias Laura Roslin, incroyablement émouvante et attachante, malgré son personnage de petit dictateur, et James Callis, alias Gaius Baltar, qui parvient à être simultanément pathétique, haïssable et déjanté (il a d’ailleurs été récompensé pour son rôle, aux Emmy Award).

 

Une Bande originale digne des plus grands films hollywoodiens

Impossible d’évoquer BSG sans parler de sa musique : cette série ne serait pas le joyau de science-fiction qu’elle est, sans l’œuvre d’exception du compositeur Bear McCreary. Les audaces et les trouvailles dont celui-ci a fait preuve tout au long des quatre saisons et de deux téléfilms sont hallucinantes et offrent à BSG une qualité habituellement introuvable à la télévision. McCreary ne s’est pas contenté d’honorer son contrat, il s’est investi totalement pour finalement transcender la série.

http://grenierdelatv.free.fr/bsgflotte.jpg

Le vaisseau de guerre Battlestar Galactica, au milieu de la flotte qu'il doit protéger.

Bien loin d’une bande originale d’ambiance et simplement illustrative, le compositeur, disciple d’Elmer Bernstein, varie ses orchestrations à l’infini, alternant l’ésotérisme tribal, le vertige celtique, la mélancolie ethnique, l’épopée électronique et les percussions hypnotiques. Cette bande originale époustouflante, disponible en CD (un album par saison et par téléfilm), est juste indispensable à tout mélomane désireux de sons rares !

 

Un Prequel dont BSG n’a pas à rougir

Forts du succès critique de BSG, Moore et Eick, épaulés cette fois par Remi Aubuchon (24 heures chrono), offrent une suite, ou plutôt un prequel (une sorte de Genèse de BSG) de grande qualité.

Cinquante-huit ans avant la destruction des douze colonies, on assiste à la création des Cylons par le savant Daniel Graystone et sa fille Zoe, morte dans un attentat organisé par « les soldats de l’unique » en même temps que l’épouse et la fille de l’avocat Joseph Adama (le père de William Adama). Cet attentat a lieu dans le contexte d’une guerre de religion entre Monothéistes et Polythéistes, ce qui préfigure déjà l’un des thèmes de BSG.

http://grenierdelatv.free.fr/2/bsgcaprica.jpg

Caprica est une série qui parvient à créer sa propre atmosphère, son propre style, tout en étant fidèle à la continuité instaurée par BSG. Point de batailles spatiales et d’uniformes militaires, nous sommes embarqués dans un thriller intimiste qui flirte avec le mélodrame. L’action se passe dans les douze colonies, essentiellement sur Caprica, un peu sur Gemenon et sur Tauron. Le décor de Caprica City est un subtil mélange d’une Amérique des années 40-50 et d’une technologie futuriste mais crédible, où la notion d’univers virtuel (le « V-World », accessible grâce aux holobands) est de première importance : les adolescents désabusés s’évadent dans un club imaginaire où ils s’adonnent, pour de faux, à tous les vices, jusqu’au meurtre.

http://grenierdelatv.free.fr/2/bsgcapricacity.jpgCaprica City... la vraie ? ou bien une capitale virtuelle fantasmée par des ados ?

Le trouble poétique provoqué par Caprica est immédiat, ses personnages nous accrochent d’emblée, et les retournements de situation ne nous permettent pas de souffler. Ajoutons que la bande originale est encore l’œuvre d’un Bear McCreary plus que jamais inspiré, et vous comprendrez que, quoique différente, cette série ne souffre pas de la comparaison avec BSG !

http://grenierdelatv.free.fr/2/bsgsamadama.jpg

Sam Adama (Sasha Roiz), l'oncle de William : un gros dur originaire de la planète Tauron, avec ses tatouages rituels propres aux "mafieux" ! Mais, gare aux clichés : Sam est marié... à un homme.

Seul bémol : la chaîne Syfy ayant décidé qu’il n’y aurait pas de saison 2, la série s’arrête après le 18è épisode. Heureusement, Ronald D. Moore conclut, mais les cinq dernières minutes nous font ressentir à quel point il n’a pas eu le temps d’aller au bout de ses idées, et le téléspectateur peut se sentir cruellement frustré ! Nous sommes d’ailleurs nombreux à penser que la chaîne américaine de science-fiction a commis un attentat au chef-d’œuvre. Et l'amertume est d'autant plus grande quand on sait que, parallèlement à cette annulation, elle investit de l'argent dans la création de programmes de téléréalité ! En bref : frak you Syfy !! (pour la traduction, vous comprendrez en regardant BSG…)

 

En Conclusion…

Que vous y voyiez, comme moi, des réflexions philosophiques sur l’humanité, la religion, le racisme, la politique et l’amour, ou que vous profitiez naïvement du voyage (non sans risques !) à bord du Battlestar Galactica et de la beauté des combats spatiaux, après visionnage de BSG, vous serez convaincus que cette série marque une ceratine apogée de la science-fiction en ce début de XXIè siècle. Alors, ne vous privez pas de découvrir cette merveille. So say we all !

 

Petit guide de visionnage

Pas forcément évident de se retrouver dans cet univers si riche ! Je vous ai donc établi ce guide qui vous permettra de trouver votre chemin :

bsg-joseph-adama.jpg

Joseph Adama (Esai Morales), père de William, fait l'expérience du holoband.

1° Mini-series (pilote)

2° Saison 1

3° Saison 2

BSG : The Resistance (série de mini-épisodes disponibles gratuitement et avec sous-titres sur le web, ou dans le coffret de l’intégrale)

5° Saison 3

BSG : Razor (téléfilm)

7° Saison 4 (épisodes 1 à 11)

BSG : The Face of the enemy (mini-épisodes disponibles uniquement sur le web, mais gratuit et avec sous-titres en cherchant bien)

9° Saison 4 (de l'épisode 12 jusqu'à la fin de la série)

10° The Plan (téléfilm, ne se trouvant pas, bizarrement, dans le coffret de l’intégrale, mais sur un DVD à part).

Caprica, qui chronologiquement est donc antérieure à l’attaque des Cylons, peut se regarder indépendamment de BSG, donc avant ou après. Cependant, je vous conseille de découvrir cette série (intégrale dispo en un coffret DVD ou Blu-Ray) après BSG, afin de profiter des nombreux clins d’œil à la série d’origine.

 

Les illustrations de cet article sont © Ronald D. Moore, David Eick, Glen A. Larson et Michael Rymer. Le texte est © Le Grenier de la télé. Tous droits réservés.

8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 13:37

Envahisseurs titreLes envahisseurs : ces êtres étranges venus d'une autre planète. Leur destination : la Terre. Leur but : en faire leur univers. David Vincent les a vus. Pour lui, cela a commencé par une nuit sombre, le long d'une route de campagne, tandis qu'il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva. Cela a commencé par une auberge abandonnée et par un homme que le manque de sommeil avait rendu trop las pour continuer sa route. Cela a commencé par l'atterrissage d'un vaisseau venu d'une autre galaxie. À présent, David Vincent sait que les envahisseurs sont là, qu'ils ont pris forme humaine, et qu'il lui faut convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé...

Envahisseurs-soucoupe.jpgC'est par ces mots que débute chaque épisode des Envahisseurs (The Invaders, en V.O.), une série américaine de science-fiction diffusée en 1967-68 aux Etats-Unis, sur la chaîne ABC, et apparue en France pour la première fois en 1969 sur la première chaîne de l'ORTF. D'emblée, ce programme prend "la première place du peloton des feuilletons présentés par notre télévision" (dixit Télé 7 jours), ce qui vaut à son acteur vedette, Roy Thinnes, la une du plus célèbre magazine télé français, dès septembre 1969.

http://grenierdelatv.free.fr/Envahisseurst7j491sept196901.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/Envahisseurst7j491sept196902.jpg

 

En 1978, Les Envahisseurs sont rediffusés sur TF1, comme l'annonce l'article suivant (Télé Junior n° 11, juin 1978) consacré à l'acteur principal. Profitons-en pour rappeler que Roy Thinnes est doublé par Dominique Paturel, qui deviendra par la suite la célèbre voix de J.R. Ewing (Dallas) et celle de Jonathan Hart (Pour l'amour du risque).

http://grenierdelatv.free.fr/envahisseurstj11juin1978.jpg

 

Les Envahisseurs : création de Larry Cohen, © Quinn Martin Productions et Spelling Entertainment Inc.

5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 08:29

susan-fl.jpgSusan Flannery est née le 31 juillet 1939, dans le New Jersey. Elle a passé son enfance à New York et a suivi une partie de sa scolarité dans un lycée de Manhattan. Ensuite, elle a fait ses études à l'Université Stevens (Missouri), puis à l'Université d'État d'Arizona. Elle y étudie notamment le théâtre car, aussi loin qu'elle s'en souvienne, elle a toujours rêvé de devenir actrice et de vivre en Californie. Elle se sent davantage attirée par la télévision, car elle est peu emballée par l'idée de jouer pendant plusieurs mois de suite la même pièce, néanmoins elle a souvent affirmé que le théâtre était une école indispensable avant de faire de la télévision ou du cinéma.

susan flannery 1968Son premier rôle important est celui du Docteur Laura Spencer Horton dans Days of our lives (Des Jours et des vies, en France) qu'elle interprète de 1966 à 1975. Elle est alors déjà si populaire qu'Irwin Allen lui propose de faire partie des vedettes-victimes de son film catastrophe La Tour infernale (1974). D'ailleurs, en 1975, elle recevra un Emmy Award pour son rôle dans Days of our lives et le Golden Globe du meilleur espoir féminin pour La Tour infernale.

susanflanneryleslie.jpgOn la retrouve en 1981 dans Dallas où elle joue le rôle de Leslie Stewart, une conseillère en communication qui s'immisce avec intelligence et séduction dans la vie des Ewing. Son personnage est savoureux et envoûtant : une femme intelligente capable de mener J.R. par le bout du nez. Pourtant, elle quitte le feuilleton après seulement treize épisodes. Grossière erreur de la part des producteurs ? Susan affirme que c'est elle qui n'avait pas envie de continuer...

flannery cine tele revue 1989Elle disparaît des écrans (petits et grands) jusqu'en 1987, où elle endosse le rôle de la "reine" Stephanie dans le nouveau soap opera1 de William J. Bell et de son épouse Lee Phillip : The Bold and the Beautiful, dit B&B (arrivé en France en 1989, sur Antenne 2, sous le titre Top Models, puis sous celui plus ostentatoire de Amour, Gloire et beauté à partir de 1990). Stephanie Forrester est une épouse et une mère (trop) aimante, prête à tout pour atteindre et préserver son idéal familial. Pour parvenir à ses fins, qu'elle estime louables, son machiavélisme n'a pas de bornes. Si l'Enfer est pavé de bonnes intentions, Stephanie pourrait bien devenir la Sainte patronne des ponts-et-chaussées !

flannery02C'est ainsi qu'en un quart de siècle d'épisodes, on l'a vue, notamment, faire croire à son mari que leur bébé, Angela, était mort-né ; entraver le déroulement d'enquête policières ; empoisonner une femme pour la faire avorter ; manipuler Brooke pour la faire divorcer de son ex-mari, Eric ; faire chuter Jackie Marone du haut d'un escalier ; menacer, comploter et se mêler des affaires de son entourage, encore et encore.

stephanie & eric

flannery.jpgSa pire ennemie ? Brooke  Logan, à qui elle n'a jamais pardonné de lui avoir volé son mari avant de jeter son dévolu sur son fils aîné. Quand la jeune femme finira par entretenir une liaison avec Thorne, le cadet de Stephanie, celle-ci, excédée, tentera même de la poignarder !

Stephanie à Brooke : Les Esquimaux ont une trentaine de mots pour désigner la neige. Je suis sûre que vous, vous en avez le double pour dire « adultère. » (épisode 5031, mars 2007)

bold-beautiful.jpgSes excès sont tels qu'en 2006, les scénaristes décident d'apporter une amorce de réponse à la question : mais, pourquoi est-elle aussi méchante ? On découvre que sa mère, Ann, n'est pas morte, que Stephanie l'a fait passer pour telle parce que son père la battait et parce qu'Ann n'avait jamais rien fait pour la protéger. Ces épisodes, qui font sans doute partie des meilleurs, mais aussi des plus sombres, de toute la série, avec Betty White dans le rôle d'Ann Douglas, éclaire d'un jour nouveau le personnage de Stephanie Forrester. On comprend que n'ayant jamais trouvé la sécurité auprès de ses parents, Stephanie soit obsédée par l'idée de protéger sa famille de tout ce qui à ses yeux représente un danger.

flannery-white.jpg

Notons que les Bell sont aussi les créateurs de The Young and the restless, dit Y&R, soap opera qui existe aux États-Unis depuis 1973, mais qui n'est diffusé en France, sur TF1, que depuis 1989, sous le titre Les Feux de l'amour. B&B et Y&R se déroulent dans le même univers, le premier feuilleton à Los Angeles (Californie), le second dans la ville imaginaire du Wisconsin appelée Genoa City. Cela permet de nombreux crossovers (littéralement : des croisements, des rencontres), toujours très jubilatoires, qui peuvent durer le temps d'une apparition dans un épisode jusqu'au transfert d'un personnage d'un feuilleton à l'autre pendant plusieurs saisons ! Ici, dans un épisode de B&B, Katherine Chancelor (Jeanne Cooper) rencontre Stephanie Forrester :

kay et stephanie

Malgré les trahisons et les nombreuses disputes, Stephanie pose toujours un regard tendre sur son (ex)-mari, le grand styliste Eric Forrester :

http://grenierdelatv.free.fr/2/stephabigbear.jpg

susan recompenseDepuis 1989, Susan Flannery a remporté de nombreuses récompenses pour son rôle de Stephanie Forrester, dont plusieurs fois l'Emmy Award de la meilleure actrice, dans la catégorie daytime (synonyme mélioratif de soap opera), mais aussi de nombreux Soap Opera Digest Awards - dont celui de la méchante préférée des téléspectateurs ! Elle a également été nommée à plusieurs reprises pour l'Emmy Award de la meilleure équipe de réalisation. En effet, Susan Flannery s'est improvisée réalisatrice de B&B dès les années 90, comme l'explique l'article qui suit, extrait du Télé Star hors-série de mai 1999.

flannery-tshs1999-04.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/2/flannerytshs1999.jpg

1 Le soap opera (littéralement « œuvre de savon ») est un feuilleton radiophonique ou télévisé, souvent sponsorisé par des fabricants de produits d'hygiène (comme Procter & Gamble), diffusé généralement en cours de journée, à un rythme quotidien, et s’adressant donc prioritairement, du moins à l’origine, aux femmes au foyer. Le premier, historiquement, est Guiding Light, débuté sur NBC Radio en janvier 1937 et qui s'est achevé en 2009 après plus de 18000 épisodes ! Quelques saisons de ce feuilleton ont été diffusées en France, à partir de 1987, sur TF1, sous le titre Haine et Passion.

29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 18:27

L'article qui suit est extrait du Télé Star n° 929, de juillet 1994.

http://grenierdelatv.free.fr/2/televanark1.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/2/televanark4.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/2/televanark2.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/2/televanark3.jpg

Erratum : Alena Prime, qui a rédigé cet article, n'a sans doute jamais regardé un seul épisode de Côte Ouest, sinon elle aurait su que la femme aux côtés de Joan Van Ark et de Ted Shackelford n'est pas Michele Lee, mais Teri Austin (alias la psychopathe Jill Bennett).

20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 11:34

L'article suivant est extrait du Télé Poche n° 1085, datant de novembre 1986.

http://grenierdelatv.free.fr/dallastp1085nov1986.jpg

1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 16:08

Lorsque Dynastie débarque sur FR3 en février 1984, Télé Poche lui consacre sa couverture, une double-page de commentaire comparé (Dallas versus Dynastie), ainsi qu'une page et demie de programme pour présenter le tout premier épisode. Bref, on déroule le tapis rouge aux Carrington, n'en déplaise aux Ewing !

http://grenierdelatv.free.fr/dynastietp938fev8401.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/dynastietp938fev8402.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/dynastietp938fev8403.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/dynastietp938fev8404.jpg

Rectifions l'erreur commise par Télé Poche : Steven Carrington est interprété par Al Corley, et non Al Coley (sic) !

Dynasty © Spelling Television INC./CBS