Si mes calculs sont exacts...

Le Grenier de la télé a reçu plus de 814'000 visiteurs depuis sa création !

***
Dernière mise à jour : le 21/08/2017

Est-Ce Dans Le Grenier ?

Le Grenier sur Facebook

Le Grenier de la télé déploie ses belles poutres jusque sur Facebook ! Venez nous y retrouver, en cliquant sur l’image ci-dessus.

Récré A2 TV par Thomas

Le Grenier de la télé, un arc-en-ciel de souvenirs

1 Rue Sésame Sesame Street Absolutely Fabulous L’Académie des ninjas さすがの猿飛  Acilion et sa bande Aglaé et Sidonie Albator 宇宙海賊 キャプテン ハーロック わが青春のアルカディア Alf Alice au Pays des merveilles ふしぎの国のアリス Amuse 3 Animaniacs Arnold et Willy Diff'rent Strokes Astro le petit robot 新鉄腕アトム Atomas la fourmi atomique The Atom'Ant Show Les Aventures d'une Souris sur Mars Die Abenteuer der Maus auf dem Mars Les Aventures de Claire et Tipoune おはよ!スパンク Les Aventures de Tintin d'après Hergé Les Aventures de Winnie l'Ourson Welcome to Pooh Corner Babar le petit éléphant Bajou The Buford Files Balour et Balu Undercover elephant Balthazar Le Mille-Pattes La Bande à Bédé La Bande à Picsou Duck Tales Barbapapa La Bataille des Planètes Battle of Planets 科学忍者隊ガッチャマン Battlestar Galactica Benny Hill Bibifoc Bioman 超電子バイオマン Les Bisounours The Care bears Blackstar Bomber X X ボンバー Bouba シートン動物記 くまの子ジャッキー Bucky & Pepito Buzzard et Vermisso Blast off Buzzard Cagney & Lacey Calimero カリメロ Candy キャンディ・キャンディ Capitaine Caverne Captain Caveman and The Teen Angels Capitaine Flam キャプテンフューチャー Caroline ひみつのアッコちゃん Cat’s Eye キャッツ・アイ Cathy la petite fermière 牧場の少女カトリ Chapeau melon et bottes de cuir The Avengers Chapi Chapo Les Chevaliers du Zodiaque 聖闘士星矢 Clémentine Club Dorothée Cobra スペースコブラ Cocoshaker Code Quantum Colargol Le Collège fou fou fou ハイスクール 奇面組 Columbo Contes du folklore japonais 影絵むかし話 Cosmocats Thundercats Cosmos 1999 Côte Ouest Knots Landing Creamy merveilleuse Creamy 魔法の天使クリィミーマミ Cro et Bronto Le Croc-note show La Croisière s’amuse The Love Boat Les Croque-monstres The Groovie Goolies Croque Vacances Cynthia ou le rythme de la vie 光の伝説 Dallas Dame Boucleline et les Minicouettes Lady LovelyLocks and the Pixietails Dans les Alpes avec Annette アルプス物語わたしのアンネット Dare Dare Motus Danger Mouse Ding Dang Dong Shake Rattle and Roll Docteur Snuggles Doctor Who Dr. Slump Dr.スランプ アラレちゃん Dragon Ball ドラゴンボール Dynastie Embrasse-moi Lucile 愛してナイト Emi Magique 魔法のスター マジカルエミ Les Entrechats Heathcliff And The Catillac Cats Les Envahisseurs The Invaders Ernest et Bart Bert & Ernie Une Famille Ours au Far-West The Hillbilly Bears Le Fantôme de l’espace Space Ghost Flo et les Robinson Suisses 家族ロビンソン漂流記 ふしぎな島の フローネ Les Fous du volant Wacky Races Fraggle Rock Fringe Galaxy Express 銀河鉄道999 Georgie レディジョージイ Gigi 魔法のプリンセス ミンキーモモ Golden Girls Goldorak UFOロボ グレンダイザー Gwendoline レディレディ ハロー!レディリン Heckle & Jeckle Heidi アルプスの少女ハイジ L'Homme de l'Atlantide Man from Atlantis L'Homme qui valait trois milliards The Six Million dollar man Hong Kong Fou Fou Hong Kong Phooey How I met your Mother Il était une fois l’Homme L’Île aux Enfants Inspecteur Gadget Jane de la jungle Jayce et les conquérants de la lumière Jeanne et Serge アタッカーYOU Jem et les Hologrammes Jeu set et match エースをねらえ Johan & Pirlouit Juliette je t’aime めぞん一刻 Karine l’aventure du Nouveau Monde 南の虹のルーシー Kum Kum わんぱく大昔クムクム Kwicky Koala Lady Oscar ベルサイユのばら Lamu うる星やつら Laura ou la passion du théâtre ガラスの仮面 Lolek & Bolek Lost Madame est servie Who's the boss Madame Pepperpote スプーンおばさん La Maison de Toutou Les Maîtres de l’Univers Malicieuse Kiki エスパー魔美 Le Manège enchanté Mantalo Jabberjaw Ma Sorcière bien aimée Bewitched Matt et Jenny Max et compagnie きまぐれ オレンジ☆ロード Maya l’abeille みつばちマーヤの冒険 Mer-cre-dis-moi-tout Méthanie Mightor Les Minipouss The Littles Minus et Cortex Pinky and the Brain Mister Magoo Momo et Ursule The Grape Ape Mr. Bean Mr. Merlin Le Monde enchanté de Lalabel 魔法少女ララベル Les Mondes engloutis Muppet Babies Le Muppet Show Les Mystérieuses cités d’or 太陽の子 エステバン Nicky Larson シティーハンター Nils Holgersson Une Nounou d’enfer The Nanny Olive et Tom キャプテン翼 Ordy les grandes découvertes ミームいろいろ夢の旅 Pac-Man Papa Longues Jambes 私のあしながおじさん Paddington Palace Le Pays de l’arc-en-ciel Rainbow Brite and the Star Stealer La Petite Maison dans la prairie Little House on the prairie La Petite Olympe et les dieux おちゃ女神物語 Plume d’Elan Pour l’Amour du risque Hart to Hart Princesse Sarah 小公女セーラ Le Prisonnier The Prisoner Punky Brewster Les Quatre Fantastiques Les Quatre Filles du Docteur March 愛の若草物語 La Quatrième dimension The Twilight Zone Les Quat’z’amis Récré A2 Rémi 立体アニメ 家なき子 Ricky ou la belle vie Silver Spoons Arthur and the Square Knights of the Round Table Sailor Moon 美少女戦士 セーラームーン Sandy Jonquille ハロー!サンディベル Sans-Secret l’écureuil agent secret Secret Squirrel Satanas et Diabolo Les Schtroumpfs The Smurfs Scoubidou Scooby-Doo where are you She-Ra Le Sourire du Dragon Dungeons and Dragons Sous le signe des Mousquetaires アニメ三銃士 Spectreman スペクトルマン Spider-Man Sport Billy SuperTed Susy aux fleurs magiques 魔法のアイドル パステルユミ Les Simpson Starsky & Hutch Star Trek Super Jaimie The Bionic Woman Téléchat Théo ou la batte de la victoire タッチ Temps X Tofffsy Tom Sawyer トム・ソーヤーの冒険 Le Tour du monde de Lydie 花の子ルンルン Les Trois Mousquetaires ワンワン三銃士 La Tulipe Noire ラ・セーヌの星 Twin Peaks V Ulysse 31 宇宙伝説ユリシーズ 31 Vanessa et la magie des rêves 魔法の妖精 ペルシャ Vas-y Julie は~いステップジュン Vic le Viking La Vie des Botes Une Vie nouvelle 陽あたり良好 La Vie secrète de Waldo Kitty Le Village dans les nuages Les Visiteurs du mercredi Les Visiteurs de Noël Wally Gator Wonder Woman X-Files X-Or 宇宙刑事ギャバン Zappe Zappeur Zeltron Zorro

29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 12:09

Article de Christophe Carrière, pour L'Express (juillet 2009)

carel-dax-01.jpg

Piggy la cochonne et Kermit la grenouille se retrouvent dans le salon d'un hôtel parisien. Dans le civil, leurs interprètes français, Micheline Dax et Roger Carel, 85 et 81 ans, ne se sont jamais perdus de vue. Depuis plus d'un demi-siècle, ils se croisent régulièrement sur les planches, sur les plateaux de tournage, à la télévision et, surtout, dans les salles de doublage, dont ils sont devenus des piliers historiques. Notamment grâce au Muppet Show, divertissement à base de marionnettes brindezingues (en tête desquelles le batracien évoqués plus haut) qui fit les belles heures d'Antenne 2 entre 1977 et 1981. Pour la sortie de la première saison en DVD, le tandem se remémore le bon vieux temps. Et de constater que les deux ont la pêche et du répondant. Des bêtes de scène, en somme. Des bêtes de somme en scène...

Depuis quand vous connaissez-vous ?

Micheline Dax : On a joué ensemble Champignol malgré lui, de Georges Feydeau, au théâtre Marigny en 1959, avec notre beau Rochefort [Jean], Marielle [Jean-Pierre], Virlogeux [Henri]... 

Roger Carel : On se connaissait même d'avant, quand on doublait des émissions pour enfants, notamment Papouf et Rapaton. Déjà des marionnettes... 

M. D. : Déjà des choses très intellectuelles, oui !

Papouf-et-Rapaton.jpg

Qu'évoque pour vous Le Muppet Show ?

R. C. : Une bonne humeur permanente dans le travail. Tout a commencé grâce à Michel Salva, patron d'une société de doublage. Il a réuni Micheline, Gérard Hernandez, Pierre Tornade, Francis Lax et moi pour nous parler de ce programme qui faisait un carton en Angleterre. Il ignorait comment l'émission serait accueillie en France. On lui a proposé de tenter le coup sur deux ou trois épisodes. Antenne 2 a adoré. D'autant plus quand l'audience a explosé. 

M. D. [à Roger Carel] : Oseras-tu dire comment tu m'as proposé le rôle de Piggy ? « Il y a, parmi plusieurs marionnettes à doubler, un personnage de grosse cochonne folle de son corps dont personne ne veut. On a pensé à toi ! » J'ai immédiatement accepté !

R. C. : On jouait chacun une dizaine de personnages. Les deux vieux critiques, c'était Pierre Tornade et Gérard Hernandez - qui, eux aussi, prêtaient leur voix à des tas d'autres marionnettes.

carel-dax-02.jpg

Vous, Micheline Dax, avez travaillé votre voix dès votre plus jeune âge, en tant que chanteuse soprano. Mais vous, Roger Carel, d'où tenez-vous ce don de jongler avec les intonations ?

R. C. : J'ai passé ma jeunesse dans une institution extrêmement sévère où il était interdit de parler, sauf dans la cour de récréation. J'écoutais donc attentivement mes professeurs, puis je me défoulais en les imitant. C'était inné. Quand je racontais à mes copains le film vu le dimanche avec mes parents au cinéma, je jouais tous les rôles avec les voix correspondantes. Cela dit, je suis moins dans l'imitation que dans l'illustration. Par exemple, quand on me propose un nouveau personnage animé, je demande toujours à voir son graphisme avant, qui m'inspirera l'inflexion vocale à prendre.

Comment se déroulait l'adaptation française du Muppet Show ?

R. C. : C'était le gros écueil de l'entreprise. Le même que sur Benny Hill, d'ailleurs. Ces programmes évoquent des personnalités inconnues du public français et sont truffés de jeux de mots typiquement anglo-saxons. On devait constamment trouver des équivalences. Michel Salva travaillait dessus, mais, si on proposait mieux, il nous laissait carte blanche. Par exemple, durant le bal, séquence récurrente du Show, une poupée demande à son partenaire, un renard, quelle est sa danse préférée. Réponse en version originale : « Fox-trot, why ? » Le jeu de mot ne peut faire sourire que les anglophones. En français, l'échange devient alors : « Au théâtre, quelle est votre place préférée ? - Le poulailler, pourquoi ? » 

carel-dax-03.jpg

Le Bébête Show , de Stéphane Collaro, créé en 1983, n'a-t-il pas ringardisé Le Muppet Show ?

M. D. : Fatalement, oui. 

R. C. : La démarche commerciale de Collaro est compréhensible. Qualitativement, c'est une autre affaire. Surtout quand, derrière, arrivent Les Guignols... 

M. D. : Je ne peux pas parler des Guignols, parce que je ne les regarde jamais. De toute façon, les hommes politiques m'emmerdent considérablement en vrai. Alors s'il faut, en plus, se taper leur caricature... 

Il est vrai que votre humour, de vos spectacles à vos divers shows télévisés, a toujours été apolitique. 

M. D. : C'est une règle d'or. Quand je fais mon métier, je chante, je siffle, je blague, je joue, mais je ne parle jamais de politique, parce que je n'y connais rien.

carel-dax-04.jpg

On évoque souvent une espèce de mafia du doublage, un milieu très cloisonné...

R. C. : Parce que beaucoup d'interprètes qui ne faisaient que cela étaient mis au ban du cinéma et de la télévision, dont les vedettes ont longtemps craché sur notre métier. Depuis, prenant modèle sur les Américains, elles ont tourné casaque - regardez les affiches des dessins animés ! - et cette fausse réputation mafieuse s'est atténuée. 

Vous parlez de mise au ban, mais vous deux avez beaucoup travaillé au cinéma...

M. D. : Et on y travaille encore ! 

R. C. : On est issu d'une génération peu feignante : en une journée, on passait d'un studio d'enregistrement à un plateau de cinéma ou de télé (parfois les deux). Le soir, on était au cabaret ou au théâtre. 

M. D. : Il m'est même arrivé, dans la même soirée, d'enchaîner six numéros dans autant de cabarets ! 

R. C. : Du coup, on ne se couchait pas avant 3 heures du matin. Et, à 9 heures, on était à pied d'oeuvre. Nous avons la chance de ne jamais avoir connu le chômage. On est de la vieille école, de celle où on a toujours été heureux de faire ce boulot. J'en soupçonne aujourd'hui, parmi les plus jeunes, de ne pas y prendre autant de plaisir. 

M. D. : On dirait qu'ils n'aiment pas que ça dure... Quand une pièce part pour devenir un très long succès, certains préféreraient que ça s'arrête. C'est triste.

Vous êtes extrêmement populaires, sans pour autant être des têtes d'affiche. Votre ego en souffre-t-il ?

M. D. : Comment voulez-vous qu'on se chope la grosse tête, à part peut-être en se la cognant contre les murs ?... 

R. C. : Etre doubleur, c'est le contraire du métier d'acteur. Vous devez oublier ce que vous savez faire. Il n'est pas question, comme au théâtre ou au cinéma, de mettre un rôle à votre mesure. Vous devez reproduire honnêtement le travail d'un autre. J'ai toujours pris cela comme un jeu. 

M. D. : Il faut dire qu'on s'est beaucoup amusés. Presque trop ! 

carel-dax-05.jpg

Un jeu à prendre au sérieux, quand vous travaillez avec Stanley Kubrick...

R. C. : Et comment ! Pour le doublage d'Orange mécanique et de Barry Lyndon, une charmante Anglaise était en studio, avec un combiné au bout du bras : Kubrick suivait l'enregistrement par téléphone et nous donnait ses directives. 

Comment expliquez-vous, depuis quelques années, la baisse de qualité des doublages, notamment pour les séries ?

R. C. : Avant, on travaillait beaucoup plus lentement, avec une certaine exigence. Et puis, techniquement, c'était du travail d'orfèvre. Il y avait les boucles : des petits tronçons de film agrémentés de trois bandes, l'une pour l'image, l'autre pour le son, la troisième pour la bande rythmo - où défile le texte à dire. Aujourd'hui, avec le numérique, le film est projeté d'une traite, avec tous les dialogues à lire. En deux jours, le travail doit être plié. Sauf sur les grosses productions. Harry Potter et le prince de Sang-Mêlé, où je double Michael Gambon [dans le rôle du Pr Dumbledore], c'est plus d'une semaine. Pareil pour un Walt Disney. 

M. D. : Laissez-moi vous parler du professionnalisme de la maison Disney... Pour La Petite Sirène [1989], j'ai enregistré la chanson d'Ursula, la vilaine sorcière, toute une journée ! Il ne faut pas croire que cela se fait en cinq minutes. Il faut reprendre ici, peaufiner là... Après quoi, le directeur du studio propose très gentiment de me raccompagner. Précisons que sa prévenance était intéressée : un mois plus tard avait lieu le doublage définitif et, par conséquent, j'étais assurée. 1 million de francs ! A l'époque, c'était une somme ! Il n'était donc pas question qu'il m'arrive quoi que ce soit. Je ne connaissais pas ma valeur...

La mode des vedettes médiatiques appelées à doubler des dessins animés vous nuit-elle ?

M. D. : A lui, non. On ne cesse de l'appeler. Moi, il paraît que je suis morte, alors... Ce n'est pas grave, je ne m'en porte pas plus mal. 

R. C. : Tu parles ! Tu te portes comme le Pont-Neuf. C'est normal : tu as son âge. 

M. D. : Cet homme m'aura tout dit et tout fait ! 

Les Jeux de 20 heures [divertissement diffusé chaque soir sur FR3 de 1976 à 1987] ont également beaucoup contribué à votre notoriété...

M. D. : C'est vrai. En direct tous les jours à travers la France... 

R. C. : On a même frôlé la mort avec cette vie itinérante ! Un des organisateurs, qui nous emmenait parfois en avion, n'avait que son premier degré de pilotage. Il pilotait « à vue », comme il disait. Il volait donc très bas et prenait tous les trous d'air ! Je me souviens de Maurice Biraud décomposé... 

M. D. : Et Sim, qui me broyait la main tellement il avait peur ! 

R. C. : Paul Préboist m'a raconté qu'un jour ils ont atterri dans un champ au milieu des vaches ! 

M. D. : De tous les jeux, je préférais Le Francophonissime, qui était le plus intelligent. 

R. C. : Et où officiait déjà l'inénarrable Jacques Capelovici, dit maître Capello. 

M. D. : Il y a même débuté ! Et, en devenant célèbre, il a complètement perdu la tête. Dans les villes de province où passaient Les Jeux de 20 heures, il avait toujours dans la poche des photos de lui qu'il distribuait dans les bars à des serveuses qui n'en voulaient pas ! 

R. C. : Je me souviens de l'avoir vu faire pareil dans un bureau de poste, tandis que je faisais la queue au guichet, mort de honte. Il en a offert cinq à ma femme, Liliane ! Toujours avec la même dédicace : « Pour la charmante Liliane, qui a la souplesse d'une liane » !

carel-dax-06.jpg

La télé n'a-t-elle pas, paradoxalement, desservi votre carrière cinématographique ?

M. D. :Au contraire ! Sans elle, je n'aurais jamais rencontré Sacha Guitry, qui m'a proposé Si Paris nous était conté. Il nous connaissait tous : Jean Poiret, Michel Serrault, Darry Cowl... pour nous avoir vus à la télévision. C'est le premier à avoir cru au petit écran. Il n'existait qu'une chaîne à l'époque, mais il avait des postes dans toutes ses pièces ! 

R. C. :Il faut vivre avec son temps. Le câble, Internet et le reste s'inscrivent dans une évolution logique du spectacle. Je suis bercé par des souvenirs délicieux, mais je n'oublie jamais que c'est le passé. Ce n'est ni l'âge ni le manque de travail qui nous arrêteront. Mais la vie.

carel-dax-bio.jpg

31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 12:01

muppets-mariage-piggy.jpg

Parmi les nombreux produits dérivés du Muppet Show, l'un des plus intéressants est sans nul doute le comic strip écrit et dessiné par les frères Guy et Brad Gilchrist. Les comic strips des Muppets existent en plusieurs format, d'une seule bande de quelques cases jusqu'à une page entière, et demeurent quasi inédits en France. Je vous propose une petite séance de rattrapage en vous offrant quelques traductions de ces oeuvres. On commence par un gag de 1981, traduit dans le Nouveau Pif en avril 1986. Suivront différents strips que j'ai adaptés en français rien que pour vous.

http://grenierdelatv.free.fr/2/muppetscomic1981.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/2/muppetsfamillefozzie.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/2/muppetsgolf.jpg

Et maintenant, Les Cochons dans l'espaaaace ! Avec l'indomptable Capitaine Jean Bondyork, la perverse et sensuelle Piggy et l'énigmatique Docteur Enrico Chonaille.

http://grenierdelatv.free.fr/2/muppetscochonsespace01.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/2/muppetscochonsspace02.jpg


The Muppet Show est une création de Jim Henson, © Disney Enterprises, Inc. Les comic strips des Muppets sont © King Features.

Publié par dGé - dans Muppet Show
commenter cet article
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 08:26

Le Muppet Show est une émission télévisée co-produite par les États-Unis et le Royaume-Uni, créée par le marionnettiste Jim Henson et ses complices, en 1976. Dès l'année suivante, elle est diffusée en France, sur Antenne 2. Le succès est fulgurant, les téléspectateurs se réjouissent d'observer ce spectacle présenté par Kermit la grenouille (tout droit venu de Sesame Street, que nous ne connaissons pas encore dans l'Hexagone) dans un superbe théâtre de style classique. Sketches et numéros musicaux se succèdent, mettent en scène les nombreux "muppets" (contraction de marionnette et puppet), tous plus délirants les uns que les autres, en compagnie d'une guest-star, vedette en chair et en os venue du monde du spectacle : Charles Aznavour, Elton John, Petula Clark, Sylvester Stallone, Liza Minelli, Lynda Carter (Wonder Woman), Diana Ross, etc.

En 1978, les Éditions Denoël-Filipacchi proposent Le Muppet Show, un livre qui n'est autre que l'adaptation de The Muppet Show Book paru en Angleterre.

the muppet show book

En janvier 1979, le Pif Gadget n° 512 présente cinq pages extraites de cet ouvrage :

http://grenierdelatv.free.fr/2/muppetPif512janv197901.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/2/muppetPif512janv197902.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/2/muppetPif512janv197903.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/2/muppetPif512janv197904.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/2/muppetPif512janv197905.jpg


The Muppet Show est une création de Jim Henson, © Disney Enterprises, Inc.

Publié par dGé - dans Muppet Show
commenter cet article
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 08:42

Dans le Télé 7 jours n° 912 (novembre 1977), un article célèbre l'arrivée d'un nouveau programme d'Antenne 2, venu des États-Unis : Le Muppet Show. Par ailleurs intéressant, on pourra regretter que ce papier ne rende pas l'hommage mérité aux adaptateurs-doubleurs français, à savoir Roger Carel (Kermit), Micheline Dax (Piggy), Gérard Hernandez (Gonzo), Francis Lax (Fozzie) et Pierre Tornade (Jean Bondyork, le capitaine des Cochons dans l'espace).

 

http://grenierdelatv.free.fr/muppetshowt7j912nov1977.jpg

 

The Muppet Show est une création de Jim Henson, © Disney Enterprises, Inc.

Publié par dGé - dans Muppet Show
commenter cet article
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 11:24

En janvier 1985, dans le magazine américain Woman's day, les Muppet Babies présentent de délicieuses recettes de cuisine, faciles à mettre en œuvre par les enfants... et par les plus grands ! Réservées aux gastronomes anglophones.

http://grenierdelatv.free.fr/2/muppetbabiesjanv198501.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/2/muppetbabiesjanv198502.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/2/muppetbabiesjanv198503.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/2/muppetbabiesjanv198504.jpg

The Muppet Babies © The Jim Henson Company