Si mes calculs sont exacts...

Le Grenier de la télé a reçu plus de 798'000 visiteurs depuis sa création !

***
Dernière mise à jour : le 19/05/2017

Est-Ce Dans Le Grenier ?

Le Grenier sur Facebook

Le Grenier de la télé déploie ses belles poutres jusque sur Facebook ! Venez nous y retrouver, en cliquant sur l’image ci-dessus.

Récré A2 TV par Thomas

Le Grenier de la télé, un arc-en-ciel de souvenirs

1 Rue Sésame Sesame Street Absolutely Fabulous L’Académie des ninjas さすがの猿飛  Acilion et sa bande Aglaé et Sidonie Albator 宇宙海賊 キャプテン ハーロック わが青春のアルカディア Alf Alice au Pays des merveilles ふしぎの国のアリス Amuse 3 Animaniacs Arnold et Willy Diff'rent Strokes Astro le petit robot 新鉄腕アトム Atomas la fourmi atomique The Atom'Ant Show Les Aventures d'une Souris sur Mars Die Abenteuer der Maus auf dem Mars Les Aventures de Claire et Tipoune おはよ!スパンク Les Aventures de Tintin d'après Hergé Les Aventures de Winnie l'Ourson Welcome to Pooh Corner Babar le petit éléphant Bajou The Buford Files Balour et Balu Undercover elephant Balthazar Le Mille-Pattes La Bande à Bédé La Bande à Picsou Duck Tales Barbapapa La Bataille des Planètes Battle of Planets 科学忍者隊ガッチャマン Battlestar Galactica Benny Hill Bibifoc Bioman 超電子バイオマン Les Bisounours The Care bears Blackstar Bomber X X ボンバー Bouba シートン動物記 くまの子ジャッキー Bucky & Pepito Buzzard et Vermisso Blast off Buzzard Cagney & Lacey Calimero カリメロ Candy キャンディ・キャンディ Capitaine Caverne Captain Caveman and The Teen Angels Capitaine Flam キャプテンフューチャー Caroline ひみつのアッコちゃん Cat’s Eye キャッツ・アイ Cathy la petite fermière 牧場の少女カトリ Chapeau melon et bottes de cuir The Avengers Chapi Chapo Les Chevaliers du Zodiaque 聖闘士星矢 Clémentine Club Dorothée Cobra スペースコブラ Cocoshaker Code Quantum Colargol Le Collège fou fou fou ハイスクール 奇面組 Columbo Contes du folklore japonais 影絵むかし話 Cosmocats Thundercats Cosmos 1999 Côte Ouest Knots Landing Creamy merveilleuse Creamy 魔法の天使クリィミーマミ Cro et Bronto Le Croc-note show La Croisière s’amuse The Love Boat Les Croque-monstres The Groovie Goolies Croque Vacances Cynthia ou le rythme de la vie 光の伝説 Dallas Dame Boucleline et les Minicouettes Lady LovelyLocks and the Pixietails Dans les Alpes avec Annette アルプス物語わたしのアンネット Dare Dare Motus Danger Mouse Ding Dang Dong Shake Rattle and Roll Docteur Snuggles Doctor Who Dr. Slump Dr.スランプ アラレちゃん Dragon Ball ドラゴンボール Dynastie Embrasse-moi Lucile 愛してナイト Emi Magique 魔法のスター マジカルエミ Les Entrechats Heathcliff And The Catillac Cats Les Envahisseurs The Invaders Ernest et Bart Bert & Ernie Une Famille Ours au Far-West The Hillbilly Bears Le Fantôme de l’espace Space Ghost Flo et les Robinson Suisses 家族ロビンソン漂流記 ふしぎな島の フローネ Les Fous du volant Wacky Races Fraggle Rock Fringe Galaxy Express 銀河鉄道999 Georgie レディジョージイ Gigi 魔法のプリンセス ミンキーモモ Golden Girls Goldorak UFOロボ グレンダイザー Gwendoline レディレディ ハロー!レディリン Heckle & Jeckle Heidi アルプスの少女ハイジ L'Homme de l'Atlantide Man from Atlantis L'Homme qui valait trois milliards The Six Million dollar man Hong Kong Fou Fou Hong Kong Phooey How I met your Mother Il était une fois l’Homme L’Île aux Enfants Inspecteur Gadget Jane de la jungle Jayce et les conquérants de la lumière Jeanne et Serge アタッカーYOU Jem et les Hologrammes Jeu set et match エースをねらえ Johan & Pirlouit Juliette je t’aime めぞん一刻 Karine l’aventure du Nouveau Monde 南の虹のルーシー Kum Kum わんぱく大昔クムクム Kwicky Koala Lady Oscar ベルサイユのばら Lamu うる星やつら Laura ou la passion du théâtre ガラスの仮面 Lolek & Bolek Lost Madame est servie Who's the boss Madame Pepperpote スプーンおばさん La Maison de Toutou Les Maîtres de l’Univers Malicieuse Kiki エスパー魔美 Le Manège enchanté Mantalo Jabberjaw Ma Sorcière bien aimée Bewitched Matt et Jenny Max et compagnie きまぐれ オレンジ☆ロード Maya l’abeille みつばちマーヤの冒険 Mer-cre-dis-moi-tout Méthanie Mightor Les Minipouss The Littles Minus et Cortex Pinky and the Brain Mister Magoo Momo et Ursule The Grape Ape Mr. Bean Mr. Merlin Le Monde enchanté de Lalabel 魔法少女ララベル Les Mondes engloutis Muppet Babies Le Muppet Show Les Mystérieuses cités d’or 太陽の子 エステバン Nicky Larson シティーハンター Nils Holgersson Une Nounou d’enfer The Nanny Olive et Tom キャプテン翼 Ordy les grandes découvertes ミームいろいろ夢の旅 Pac-Man Papa Longues Jambes 私のあしながおじさん Paddington Palace Le Pays de l’arc-en-ciel Rainbow Brite and the Star Stealer La Petite Maison dans la prairie Little House on the prairie La Petite Olympe et les dieux おちゃ女神物語 Plume d’Elan Pour l’Amour du risque Hart to Hart Princesse Sarah 小公女セーラ Le Prisonnier The Prisoner Punky Brewster Les Quatre Fantastiques Les Quatre Filles du Docteur March 愛の若草物語 La Quatrième dimension The Twilight Zone Les Quat’z’amis Récré A2 Rémi 立体アニメ 家なき子 Ricky ou la belle vie Silver Spoons Arthur and the Square Knights of the Round Table Sailor Moon 美少女戦士 セーラームーン Sandy Jonquille ハロー!サンディベル Sans-Secret l’écureuil agent secret Secret Squirrel Satanas et Diabolo Les Schtroumpfs The Smurfs Scoubidou Scooby-Doo where are you She-Ra Le Sourire du Dragon Dungeons and Dragons Sous le signe des Mousquetaires アニメ三銃士 Spectreman スペクトルマン Spider-Man Sport Billy SuperTed Susy aux fleurs magiques 魔法のアイドル パステルユミ Les Simpson Starsky & Hutch Star Trek Super Jaimie The Bionic Woman Téléchat Théo ou la batte de la victoire タッチ Temps X Tofffsy Tom Sawyer トム・ソーヤーの冒険 Le Tour du monde de Lydie 花の子ルンルン Les Trois Mousquetaires ワンワン三銃士 La Tulipe Noire ラ・セーヌの星 Twin Peaks V Ulysse 31 宇宙伝説ユリシーズ 31 Vanessa et la magie des rêves 魔法の妖精 ペルシャ Vas-y Julie は~いステップジュン Vic le Viking La Vie des Botes Une Vie nouvelle 陽あたり良好 La Vie secrète de Waldo Kitty Le Village dans les nuages Les Visiteurs du mercredi Les Visiteurs de Noël Wally Gator Wonder Woman X-Files X-Or 宇宙刑事ギャバン Zappe Zappeur Zeltron Zorro

6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 07:01

Au tout début des années 80, chez ma tata Yvonne, à la Courneuve, les portions triangulaires de crème de gruyère, c’était pas des Vache qui rit, ni même des Vache Grosjean, c’était Les Juniors. Moi, j’aimais pas Les Juniors, je trouvais la texture farineuse, mais comme j’aimais ma tata Yvonne, je les mangeais sans broncher. Et je conservais la petite étiquette avec les trois marmots que je trouvais sympathiques : ça changeait un peu du bovin écarlate ! Quelques publicités d’époque pour raviver notre mémoire gustative… En invités d’honneur… Pif & Hercule et la Force G !

1976

1977

1980

 

D’autres vedettes animent les boîtes des Juniors dans les années 80, notamment Collaro (en 1981-1982) et Astro le petit robot (en 1986-1987), comme en témoignent les couvertures de boîtes suivantes…

 

On remarquera que, dès 1977, les Juniors sont dessinés par Claude Marin, fameux dessinateur du Journal de Mickey dans les années 70 à 90, et auteur des Bébés Disney.

 

Les Juniors © Entremont

30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 07:14

En octobre 1979, Stéphane Collaro s'émancipe de la tutelle de Jacques Martin pour présenter sa première émission d'humour, sur Antenne 2 : le Collaro Show. A cette occasion, le magazine Ciné Télé Revue lui consacre une petite interview.

C'est donc le 6 octobre qu'est diffusé le premier Collaro Show. Enregistrée au Théâtre de l'Empire, cette émission déjantée nous propose toute la télévision en une seule émission. En effet, les différents genres télévisuels sont parodiés par Collaro et son équipe : Roland Magdane, Guy Montagné, Martin Lamotte, Philippe Bruneau, Claire Nadeau et bien d'autres. Des artistes invités agrémentent de leurs prestations cette suite de sketches : Karen Cheryl, Dalida, Daniel Balavoine, Robert Charlebois et Danyel Gérard (excusez du peu pour une première émission !)

Après quelques émissions, les téléspectateurs (et surtout les critiques de magazines télé) semblent divisés en deux camps : ceux qui adorent et ceux qui détestent. Télé 7 jours s'en fait l'écho début 1980...

Et vous ? Aimiez-vous le Collaro Show ?

28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 17:03

Le Bébête show met en scène des caricatures d'hommes et de femmes politiques, marionnettes librement inspirées par des personnages du Muppet Show de Jim Henson. Il s'agit d'abord d'une séquence de Cocoboy, en 1983, sur TF1, puis Le Bébête show va devenir une émission à part entière, diffusée chaque soir dix minutes avant le journal de 20 heures. Si le concept et les textes sont imaginés par Stéphane Collaro, Jean Amadou et Jean Roucas, les marionnettes, elles, sont entièrement conçues par Alain Duverne, à qui l'on doit déjà des personnages de l'émission de Christophe Izard, Le Village dans les nuages, dont les fameux Emilien Duboeuf et Oscar Paterne.

L'article qui suit est extrait du Journal de Mickey n° 1735, datant de septembre 1985.

http://grenierdelatv.free.fr/bebetesjdm173501.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/bebetesjdm173502.jpghttp://grenierdelatv.free.fr/bebetesjdm173503.jpg

Les Bébêtes sont si populaires qu'en 1987 elles sont utilisées pour promouvoir TF1 fraîchement privatisée.

http://zupimages.net/up/14/48/rohq.jpg

Mais, si Le Bébête show est drôle les premières années, parce que satirique, l'émission va peu à peu sombrer dans une compilation de jeu de mots faciles et de rires pré-enregistrés. Duverne, sentant peut-être le vent tourner, file sur Canal + où il crée, en 1988, avec Alain Degreff, Les Arènes de l'info, concurrent du Bébête show et première mouture des Guignols de l'info. Une émission destinée à la qualité et à la longévité, qui finit de ringardiser Le Bébête Show.

Publié par dGé - dans Collaro
commenter cet article
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 10:29

http://grenierdelatv.free.fr/JMetDJ1.JPGJacques Martin fait ses débuts à la télévision en 1959, à l’âge de 26 ans - débuts discrets puisqu’il travaille pour l’antenne régionale de Strasbourg. Il faudra attendre 1968, après une carrière sur les planches et à la radio, pour que la France entière découvre ce touche-à-tout impertinent. Cette année-là, en effet, la première chaîne de l’ORTF lui laisse carte blanche pour lancer l’émission Midi Magazine qu’il co-présente avec Danièle Gilbert. Mais la gloire ne sera vraiment au rendez-vous qu’en 1975, lorsque Jacques aura la louable idée d’apporter une bouffée de satire irrévérencieuse à la France nouvellement giscardienne, en créant Le Petit Rapporteur sur la toute jeune TF1 née de l’éclatement de l’ORTF.

Cette émission est célèbre pour ses reportages aussi inattendus qu’hilarants (Daniel Prévost au village de Montcuq, découverte de la province pittoresque par Pierre Bonte...), les débuts d’humoriste de Collaro, les interviews décalées (Françoise Sagan par Pierre Desproges), les dessins de Piem et, n’oublions pas, les chansons qui ont failli détrôner notre hymne national : La Pêche aux moules et Mam’zelle Angèle.

http://grenierdelatv.free.fr/JMet%e9quipe.JPGhttp://grenierdelatv.free.fr/JMpetitrapporteur.jpg


En 1977, Antenne 2 lui confie ses dimanches après-midi. Il produit, dirige et anime Bon dimanche, une succession d’émissions drôles, culturelles ou familiales. Souvent les trois à la fois ! Malgré un succès télévisuel certain, Jacques Martin n’hésite pas à quitter la télévision dès 1978 pour retourner à ses premières amours : l’opéra et le théâtre. Sans oublier sa participation remarquable pendant de nombreuses années aux Grosses Têtes de Philippe Bouvard, sur la radio RTL, avec son complice Jean Yanne. Il revient, toujours sur Antenne 2, à la rentrée de 1980. Il rebaptise Bon dimanche en Dimanche Martin et c’est parti pour dix-huit ans de popularité jamais démentie par les fidèles téléspectateurs de ses émissions !

JM-et-personnalites-du-petit-ecran.jpg

JM sous vos applaudissements bisCette carrière exceptionnelle s’achève en deux temps dramatiques. Début 1998, la présidence d’Antenne 2, devenue France 2, lui annonce que son contrat ne sera pas renouvelé : il faut faire face à TF1 qui, année après année, depuis 1987, fait de l’audience en sombrant dans la démagogie et le mauvais goût. Les émissions de Jacques Martin ne sont plus dans l’air du temps, puisque qu’elles ne brossent pas une majorité de téléspectateurs dans le sens du poil ! En mars 1998, un accident vasculaire terrasse Jacques qui se retrouve à demi paralysé. C’est son ami, le regretté Jean-Claude Brialy qui assurera alors les dernières semaines de Dimanche Martin.

Dès lors, les apparitions de Jacques Martin se font rares à la télévision et à la radio. Il faut dire que beaucoup de gens du métier l’ont oublié après sa « chute », une ingratitude qui fait peine à voir et donne une idée des coulisses de la télévision d’aujourd’hui. Parmi les figures actuelles du petit écran, seul Laurent Ruquier a fait preuve de mémoire envers celui qui lui a donné sa chance, notamment en lui proposant une place de chroniqueur dans son émission On va s'gêner sur Europe 1. Puis, le vendredi 14 septembre 2007, Jacques Martin s’en est allé divertir les Saints, sous leurs applaudissements.


BON DIMANCHE / DIMANCHE MARTIN : les émissions


Les programmes qui composèrent les journées dominicales d’Antenne 2 (puis France 2) furent nombreux, puisque Jacques Martin les renouvelait régulièrement. En voici quelques uns, parmi les plus marquants.


En 1977, l’équipe du Petit Rapporteur se reforme pour créer La Lorgnette, émission qui passe au crible l’actualité et la façon dont la presse l’évoque. Son but : découvrir ce qu’il se passe dans les coulisses du pouvoir, en regardant... par le petit trou de la lorgnette !

JM-lorgnette.jpg


Dessine-moi un mouton est une émission réalisée en collaboration avec Véronique Siney et Dirk Sanders. Réunis dans une salle de jeux où sont camouflés micros et caméras, des enfants jouent, chantent et s'expriment librement dans des jeux inattendus et variés, laissant libre cours à leur imagination.

Toujours en pensant aux enfants, Jacques Martin a la judicieuse inspiration d’inventer la seule émission qui perdurera jusqu’en juin 1998 ! Je parle, évidemment, de L’Ecole des fans. Chaque dimanche, Jacques recevait un chanteur et proposait à des enfants d’interpréter sur scène, au fameux théâtre de l’Empire, une chanson de son répertoire. Se sont succédés sur le plateau : Françoise Hardy, Philippe Chatel, Dorothée, Chantal Goya, Adamo, Linda de Suza, Gérard Lenorman, Dave, Douchka, Carlos, Louis Chédid, Annie Cordy, Serge Lama, Pierre Perret et bien d’autres. Chanteurs et chanteuses arrivaient avec les bras chargés de cadeaux pour les enfants. De quoi donner envie d’aller chanter à la télé ! Mais ce qui amusait le plus, c’était ces dialogues que Jacques Martin savait si bien ouvrir avec les gamins dont les réponses auraient parfois fait pendre père et mère !

JM-ecole-fans-bis.jpgJM-ecole-des-fans-bis.jpg

Entrez, les artistes présentait l’actualité culturelle. Opéra, music-hall, cinéma, ballets, concerts, théâtre, rien n’était oublié par Jacques Martin et son équipe. On avait même droit à un petit dessin animé de Tex Avery ou de Tom et Jerry au milieu de tout ce panorama ! Comme sur un plateau, du même tonneau, mais dans un décor de cuisine, en compagnie de la journaliste Claude Sarraute et de David Martin, succédera à cette émission.

jacques-martin-comme-sur-un-plateau.jpg© Croizard/Télé 7 jours

 

Dans Incroyable mais vrai, Jacques Martin nous proposait chaque semaine une dizaine d’exploits incroyables (le type que tire une 2 chevaux à la force de ses mâchoires, par exemple). Il s’était inspiré de l’émission américaine That’s incredible, dont il reprenait quelques séquences de temps à autre.


Les Voyageurs de l’histoire
était l’une de mes émissions préférées quand j’étais môme. Jacques Martin entraînait avec lui des enfants, dans sa machine à voyager dans le temps, l'Histronef, afin de rencontrer en chair et en os les grands personnages de l’Histoire de France. C’était parfois un peu dangereux quand ils débarquaient, par exemple, en 1515, à Marignan, au milieu d’une certaine bataille !

jacques-martin-voyageurs.jpgCliquez sur l'image pour découvrir l'excellent article d'Osibo News


Thé dansant
, je dois l’avouer, n’avait pas mes faveurs. Aujourd’hui, je me rends compte que cette émission avait le mérite d’exister puisqu’elle était consacrée à la chanson française d’avant les années 60, portion de notre culture nationale qui avait déjà du mal à survivre à l’époque. Thé tango reprendra un temps le créneau de cette émission.


Si j’ai bonne mémoire
était une émission-jeu. Jacques Martin interrogeait trois candidats sur l’actualité contemporaine à leur parcours personnel. Autrement dit, quelqu’un né en 1944 ne pouvait être interrogés que sur un événement postérieur à cette année-là. Le prix à gagner était souvent un voyage de rêve dans une contrée lointaine.

Jacques-Martin-si-j-ai-bonne.jpg© Letellier/Télé 7 jours

 

Le Kiosque à musique proposait un programme de musique symphonique et d’opéra. J’y ai découvert pour la première fois Brahms et Rossini.


La musique, incorrectement appelée « classique » était également présente, mêlée aux variétés, dans Tout le monde le sait. Une des rares émissions où la Compagnie Créole côtoyait l’orchestre de chambre du conservatoire d’Aulnay-sous-bois !


En 1990, Jacques Martin souhaite relancer Le Petit Rapporteur. Il décide d’engager Laurent Ruquier après avoir lu quelques-uns uns de ses textes. A eux deux, ils commencent alors Ainsi font, font, font. Laurent Gerra, Virginie Lemoine, Jacques Ramade et Laurent Baffie les rejoindront plus tard. En fait, loin du Petit Rapporteur ou même de La Lorgnette, l’humour de cette émission se veut un peu archaïque. Son public sera celui de Thé dansant, qui se montre réceptif à cet humour chansonnier très démodé.

JM-ainsi-font.jpg

 

Le Monde est à vous, émission-phare du Dimanche Martin des années 90, était un savant mélange de Comme sur un plateau et de Si j’ai bonne mémoire. Extraits de spectacles sur grand écran, variétés et musique symphonique sur la scène du Théâtre de l’Empire servaient de supports aux questions que Jacques Martin adressait aux candidats. L’émission servait aussi de vitrine à Antenne 2 et FR3, puisque les extraits proposés provenaient de programmes dont la diffusion était à venir. C’est ainsi que Jacques nous livrait un aperçu de La Dernière Séance d’Eddy Mitchell ou du Cinéma de Minuit en diffusant des extraits de films classiques que nous pouvions retrouver intégralement la semaine suivante. Le cadeau à la clef pour le candidat vainqueur ? Un voyage de rêve à l’autre bout du monde !


QUELQUES FIGURES EMBLEMATIQUES DE LA PETITE LUCARNE SE SOUVIENNENT...


Philippe Bouvard, animateur du Petit Théâtre de Bouvard et des Grosses Têtes (pour Ici Paris, septembre 2007)
« Jacques Martin était un artiste complet. Il savait tout faire et avait tous les dons : il savait danser, faire des claquettes, jouer la comédie, chanter, écrire... C'était le roi de l'improvisation. Je me demande ce qu'il ne savait pas faire. Il ne savait pas être heureux. Jacques Martin était au-delà de la télévision : il appartient à l'histoire du spectacle. Jacques Martin, c'était une impertinence totale, une grande imagination. Il a inventé des concepts d'émissions. C'est très rare. La preuve, aujourd'hui, on va chercher nos concepts à l'étranger. »

Stéphane Collaro, animateur de Cocoboy, Collaro show, Cocoricocoboy et autres coco
(pour Le Parisien du 15/09/2007)
« Il m’a mis le pied à l’étrier en me faisant quitter le service des sports pour participer au Petit Rapporteur [...]. C’était un mélange de reportages insolents et très fins avec des chansons vaseuses, des plaisanteries de garçon de bains, des choses débiles mais à mourir de rire. Jacques était un improvisateur brillantissime en direct. En privé, il pouvait passer de la joie de vivre la plus totale à une déprime radicale. Il était trop doué pour trop de choses. Quand France 2 l’a viré, d’une manière pas très élégante, il était assez aigri. Je lui disais de remonter sur scène, d’écrire des pièces de théâtre. Et puis, il a eu son attaque. »


jacques-martin-evenou.jpgDanièle Evenou
, comédienne, ex-épouse de Jacques Martin (pour France Info, septembre 2007)
« Nous avons eu des soirées de rires, de fous rires. Il était assez invivable, il faut le reconnaître, mais qu'est-ce qu'on a ri ! C'était un homme qu'il fallait suivre avec un papier et un crayon en permanence parce qu'il avait 3000 idées à la seconde. Il avait un regret, il aurait voulu être Gene Kelly, il aurait voulu être Pavarotti... La musique était quand même la chose la plus importante dans sa vie avec les livres. Il n'avait pas de bureau à l'époque du Petit Rapporteur, il n'en voulait pas. Tout se faisait à la maison à 11 heures du matin, autour d'un petit bouchon lyonnais. Pierre Desproges, Daniel Prévost et toutes les idées se retrouvaient autour de la cuisine qui était aussi sa grande, grande passion. »

 

http://grenierdelatv.free.fr/JMetDJ2.JPGDanièle Gilbert, présentatrice de Midi-Première (pour Le Parisien du 15/09/2007)

« C’est en présentant Midi-Magazine avec Jacques Martin que je suis devenue connue. C’était un type génial, novateur, cultivé. Chaque jour, au moment du direct, je me demandais ce qu’il allait encore inventer. Il s’inspirait de l’actualité, il avait une idée à la seconde. C’est ainsi qu’il m’a surnommée la "Grande Duduche" à l’antenne après avoir reçu la BD de Cabu ! Cela m’a amusé et c’est resté... Il ne parlait pas d’audimat mais du public, qu’il aimait et respectait. Il voulait séduire et était exigeant. Tout ce que je peux connaître de ce métier, je le lui dois. »


Daniel Prévost
, comédien et présentateur déjanté de l’émission-jeu Anagramme (pour Le Parisien du 15/09/2007)

« On s’est rencontrés, il y a une quarantaine d’années, au théâtre et on s’est retrouvés ensuite à RTL, dans Le Petit Rapporteur, des choses comme ça... C’était un grand animateur et, en même temps, quelqu’un d’extrêmement cultivé. Il était très calé en musique, chantait lui-même du classique, il était doué en tout et aurait pu lui-même axer sa carrière dans beaucoup de domaines. Il a même fait une émission sur la psychanalyse avec les enfants... Il avait beaucoup d’imagination, d’idées, un sens de l’improvisation. C’était un vrai artiste, et un écorché aussi. [...] »

JM-bienvenue.jpg